Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois de novembre 2017,

Au sommaire ce mois-ci : un 5ème constat que révèle l’enquête « Expatriates in France, tell us about your life », l'OCDE appelle la France à moderniser et à renforcer le pilotage de l'immigration professionnelle, les médecins étrangers en France et enfin une promotion à ne pas manquer avec Bailly déménagements.

Un nouveau constat que nous révèlent les résultats de la 3ème enquête parrainée par la Société de Banque et d’Expansion : « Expatriates in France, tell us about your life »…
Le nombre d’employés, qu’ils appartiennent à une structure étrangère (détaché ou expatrié) ou encore française (contrat local), est en nette baisse (-7 points) par rapport à l’année 2016. Cette baisse profite aux indépendants, qu’ils soient créateurs d’entreprise, commerçants ou encore professions libérales. Faut-il y voir un besoin d’indépendance chez les ex-salariés, des résultantes d’offres proposées par les entreprises françaises ou étrangères pour échapper aux charges patronales et à un code du travail pesant ? Est-ce la conséquence de l’arrivée de nombreuses start-ups étrangères dans l’hexagone, de par notamment la mise en place du dispositif d’accueil des 70 lauréats du concours French Tech Ticket destiné aux entrepreneurs étrangers qui veulent monter ou développer leur entreprise en France ? Dans tous les cas, il s’agit d’un véritable tournant en termes de statut des impatriés, qui tendent de plus en plus vers l’auto entrepreneuriat.
Pour en savoir plus sur le sujet, consultez les résultats accessibles sur expatriates-in-france.com.

28.000 : C’est le nombre de titres de séjour permanents délivrés pour des raisons professionnelles, en France en 2016.
Dans un rapport publié le 20 novembre, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) critique vertement les dysfonctionnements du processus de recrutement des étrangers en France. En effet, toute demande en ce sens de la part d'un étranger est soumise à un examen, par l'administration, de la situation de l'emploi dans le secteur concerné. Or, depuis 2008, cette obligation est levée pour les professions inscrites sur la liste des métiers dits « en tension », compte tenu de la situation régionale du marché du travail. Problème : cette liste n'a pas été revue depuis 2008. « Seuls 15 % des métiers inscrits sont encore en tension sur l'ensemble de la France alors que de nombreux besoins de recrutement en sont exclus », comme les services à la personne ou la santé, précise le rapport.
Comment la France peut-elle améliorer l'intégration des étrangers au marché du travail ? Pour l’OCDE, aucun doute : l'Hexagone doit moderniser ses procédures d’octroi d’autorisations, simplifier les processus d’examen mais aussi repenser la relation avec les pays d'origine des immigrés dans la gestion des migrations de travail.
Parallèlement, pour attirer les étrangers très qualifiés, la France a adopté un dispositif spécifique, baptisé Passeport talents, qui autorise des séjours sur le territoire de quatre ans maximum et supprime la totalité du test du marché du travail. Un passeport qui « souffre toujours d'un déficit d'information », auprès des PME et nécessite de fixer des critères précis.

Selon le Conseil National de l’Ordre des Médecins, le nombre de praticiens étrangers exerçant en France a été pratiquement multiplié par deux en 10 ans. L’origine de ces médecins a aussi profondément changé. Initialement originaire du Maghreb, la tendance s’est inversée au profit des diplômés européens, les Roumains en tête. La raison ? La création en Roumanie d’une université médicale francophone.
Pour autant, l’afflux de ces médecins en France ne contribue aucunement à limiter la désertification des zones rurales. S’il est vrai que les impatriés préfèrent s’installer en ville, la raison principale reste que près des 2/3 des praticiens exercent dans les hôpitaux, à des postes non pourvus.

Enfin, profitez d’une promotion offerte par la maison Bailly Déménagements si vous déménagez avant le 31 décembre 2017. En effet vous bénéficierez d’une remise de 10% en indiquant le code promo : #facebook10. Pour plus d’informations sur Bailly Déménagements rendez-vous sur www.demenagements-bailly.com

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain

Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois d’octobre 2017,
Au sommaire ce mois-ci : Le lancement d’afrique21.tv, un troisième constat que révèle l’enquête « Expatriates in France, tell us about your life », d’autres constats sur les expatriés vivant en France avec l’étude Expat Insider, l’extension de la durée d'application du régime des impatriés, et enfin une promotion à ne pas manquer avec Bailly déménagements.

Le vendredi 20 octobre a eu lieu le lancement d’Afrique21.tv au sein des studios de TV5 Monde. Soutenant afrique21.tv, Yves Bigot Directeur Général de TV5 Monde a d'ailleurs à cette occasion, évoqué la présence de son média sur ce grand continent depuis 25 ans. A l'initiative de Henry Bazerque, Président de Mondissimo, afrique21.tv, 13ème web tv du genre vient rejoindre le bouquet de francemonde21.tv. Cette web TV s’adresse donc à tous les Français (expatriés, exportateurs, entrepreneurs, indépendants, retraités, etc.) qui ont envie de vivre en Afrique, de s’y installer, d’y travailler ou encore d’y monter un business et bien sur à ceux qui y vivent déjà …mais aussi et ce grâce à ses versions Anglophone et Lusophone à tous les autres. Au programme de ce nouveau media, plus de 100 vidéos, des heures de témoignages, de conseils et d’émissions pratiques pour ceux qui ont envie de prendre le large en toute sérénité …ou qui sont déjà partis. Soutenue par de nombreux partenaires Institutionnels africains ou français, et des organismes privés, présents à l’occasion du lancement, Afrique21.tv est composée d'émissions pratiques réalisées grâce à des experts qui ont su présenter les atouts, mais aussi les écueils à éviter sur ce grand continent. C'est autour d'un buffet dressé sur la terrasse de TV5 Monde, réalisé par O maquis, traiteur et restaurant africain présent à Paris, et en région parisienne, de champagne offert par le distributeur Nicolas que les invités présents ont pu fêter la naissance de la dernière née de francemonde21.tv. Alors longue vie à Afrique21 et un grand merci à ceux qui la soutiennent déjà.
Un nouveau constat que nous révèlent les résultats de la 3ème enquête parrainée par la Société de Banque et d’Expansion : « Expatriates in France, tell us about your life »… Alors qu’en 2014, 6 impatriés sur 10 avaient au moins un enfant âgé de moins de 18 ans, en 2016 ils ne sont plus que 4.5...Peut-être faut-il y voir le fait que les jeunes couples se forment majoritairement pendant l’expatriation et non avant, ainsi qu’il est indiqué dans la suite de l’étude et que les couples d’impatriés ayant dépassé la cinquantaine ont des enfants déjà majeurs...Dans tous les cas, les impatriés sont désormais moins nombreux à avoir des enfants âgés de moins de 18 ans qu’en 2014.
Pour en savoir plus sur le sujet, consultez les résultats accessibles sur expatriates-in-france.com. Du côté de l'enquête « Expat Insider 2017 » menée par InterNations, mauvaise nouvelle pour la France. En effet, parmi les 65 pays étudiés, la France ne figure même pas dans le top 15 des destinations où la qualité de vie est la meilleure. L’Hexagone n’atteint en effet que la 21e place. Le pays champion de la catégorie ? Le Portugal. Ce dernier figure aussi respectivement à la 2e et 3e place des thèmes Loisirs et Bonheur personnel. La France obtient quant à elle la 19e et 41e place.

Paradoxalement, « la France plaît de nouveau aux étrangers ». Le titre d’un article publié dans le journal Le Figaro le 24 octobre dernier explique en effet que 21 gestionnaires d'actifs, de fonds de pension et de fonds souverains venus du monde entier ont dîné à l'Élysée en compagnie d'Emmanuel Macron et de Bruno Le Maire. L’objectif du Président de la République et du Ministre de l’Economie et des Finances ? Convaincre les gestionnaires d'actifs, les fonds de pension, les fonds souverains venus d'Europe, d'Amérique du Nord, du Moyen-Orient et d'Asie de miser davantage sur le pays. Un moyen de considérer les attentes et de faire le point sur les réformes entreprises dans le pays.
Autre nouvelle importante pour les impatriés en France : l’extension à huit ans de la période d'application du régime d'exonération partielle des impatriés en matière d'impôt sur le revenu.
Rappelons qu’avec le régime dit « des impatriés », les salariés et mandataires sociaux appelés de l'étranger à occuper un emploi dans une entreprise établie dans l’hexagone bénéficient d’avantages fiscaux, quand ils n'ont pas été fiscalement domiciliées en France au cours des cinq années précédant leur prise de fonction. La loi de finances pour 2017 a étendu le bénéfice de ce régime à huit ans. En outre, les rémunérations entrant dans le champ d'application du régime des impatriés sont désormais exonérées de taxe sur les salaires. Ces dispositions s'appliquent aux personnes dont la prise de fonctions en France est intervenue à compter du 6 juillet 2016.

Enfin, sachez que vous pouvez profiter d’une promotion offerte par la maison Bailly Déménagements si vous déménagez avant le 31 décembre 2017. Vous bénéficierez d’une remise de 10% en indiquant le code promo : #facebook10. Un vrai bon plan ! Pour plus d’informations sur Bailly Déménagements rendez-vous sur www.demenagements-bailly.com/

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain

Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois de septembre 2017,


Au sommaire ce mois-ci : un troisième constat que révèle l’enquête « Expatriates in France, tell us about your life », d’autres constats sur les expatriés vivant en France avec l’étude Expat Insider, les entreprises étrangères de moins en moins présentes dans le CAC 40, l’accord bilatéral de sécurité sociale franco-canadien modifié, et enfin une promotion à ne pas manquer avec Bailly déménagements.

Un nouveau constat que nous révèlent les résultats de la 3ème enquête parrainée par la Société de Banque et d’Expansion : « Expatriates in France, tell us about your life »: Depuis 2014, on constate que la majorité des impatriés résidant en France sont mariés, et ce de plus en plus. A la lecture de cette augmentation (+15 points), gageons que ceux qui étaient célibataires ou vivaient maritalement sont passés depuis devant Monsieur le Maire, puisqu’ils sont désormais près de 7 sur 10 à être mariés.
Pour en savoir plus sur le sujet, consultez les résultats accessibles sur mondissimo.com
Si l’on s’en réfère à l’enquête Expat Insider 2017 menée par InterNations, la France qui souhaite attirer des talents étrangers va devoir un peu réviser sa copie. Effectivement selon les résultats de cette étude, sur 65 pays étudiés , la France occuperait la 38ème place du classement annuel en tant que destination préférée des expatriés. Principalement en cause, le côté qualifié de « distant » des Français et la barrière de la langue. Certains points positifs malgré tout, et ce majoritairement soulevés par les familles d’expatriés avec enfants, l’accueil chaleureux qui leur est réservé, une éducation d’un bon niveau à moindre cout et enfin un excellent système de santé.

Les Echos en cette fin septembre publient un article faisant référence à une récente étude de la Banque de France, qui démontre que le poids des entreprises étrangères dans le CAC 40 ne cesse de diminuer, et ce depuis 3 ans. Ainsi avec 44.5% de la capitalisation boursière elles retrouvent leur niveau de 2011. Au 31 décembre 2016 seulement 10 sociétés sur les 35 du CAC40 étaient détenues par des non-résidents. Principalement en cause, la montée du risque politique en Europe comme le Brexit, le referendum italien, …Bref des incertitudes qui ont pesé dans la vente des actions des non-résidents et ce pour un montant de 1milliard et demi d’euros net. Malgré tout l’article des Echos conclue positivement indiquant que le repli connut en 2016 ne devrait pas se reproduire en 2017 au vu de l’augmentation des flux sur les actions européennes depuis plusieurs mois.

L’accord bilatéral de sécurité sociale entre la France et le Canada qui est rentré en vigueur le 1er août 2017 a modifié la donne du précèdent signé en 2013 . Dans les grandes lignes, concernant notamment le détachement et l’Assurance vieillesse : Ainsi le détachement en France d'un travailleur canadien est soumis à la détention d'une couverture de soins de santé pendant toute la période de détachement. Quant à l’assurance vieillesse : Lors de l’ouverture des droits à la prestation vieillesse, les périodes d'assurance vieillesse (qui ne se superposent pas) accomplies dans un État tiers lié par un accord de sécurité sociale avec la France et avec le Canada pourront être prises en compte.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de L'Élan, consultants à l'expatriation: expat-elan.fr

Profitez d’une promotion offerte par la maison Bailly Déménagements si vous déménagez avant le 31 décembre 2017. En effet vous bénéficierez d’une remise de 10% en indiquant le code promo : #facebook10. Pour plus d’informations sur Bailly Déménagements rendez-vous sur www.demenagements-bailly.com/

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain

Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois de juillet 2017 Au sommaire ce mois-ci : un troisième constat que révèle l’enquête « Expatriates in France, tell us about your life », le nombre de touristes en hausse en 2017, les règles du permis de conduire pour les étrangers qui vivent en France, des médecins étrangers pour combattre les déserts médicaux en France, et pour finir un bon plan si vous devez déménager avant le 31 décembre 2017.

Un nouveau constat que nous révèlent les résultats de la 3ème enquête parrainée par la Société de Banque et d’Expansion : « Expatriates in France, tell us about your life »: Alors qu’en 2015, plus de 1 impatrié sur 2 résidait à Paris, ils sont désormais plus nombreux à résider en province (44%). Et même si ils sont tout de même majoritairement localisés à Paris et dans ses départements limitrophes, la mutation est à souligner. Les régions les plus prisées par ces étrangers qui résident en France sont dans l’ordre : l’Occitanie, puis la Nouvelle Aquitaine et enfin loin derrière, PACA.
Pour en savoir plus sur le sujet, consultez les résultats accessibles sur mondissimo.com

Alors que le nombre de touristes venus visiter la France était en baisse en 2016, les chiffres 2017 sont prometteurs. Ainsi comme l’annonce Les Echos dans ses colonnes, et selon le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, 88 à 89 millions de touristes seront venus dans l’hexagone, soit une hausse de 5 % à 6 % par rapport à 2016. Ainsi, les Américains et les Japonais qui jusqu’alors boudaient la France, reviennent, les Brésiliens, les Russes et les Indiens, et dans une moindre mesure les Allemands et les Espagnols arrivent en force.

Parce que les mois d’été riment souvent avec retour en France pour les expatriés, voici donc une occasion pour rappeler certaines règles en matière de permis de conduire. Pendant la première année de ma réinstallation, je peux encore conduire avec mon permis étranger, mais dois demander l’échange ou le rétablissement de mes droits à ma préfecture. Mes droits à conduire demeurent inscrits au fichier national du permis de conduire (FNPC) dès lors que j’ai obtenu le permis en France. Si j’ai passé le permis à l’étranger et que je souhaite l’échanger contre le permis français à mon retour, je dois :
- solliciter l’échange dans les 12 mois de ma réinstallation en France ;
- prouver que j’avais ma résidence normale pendant plus de 6 mois dans le pays qui m’a délivré le permis (certificat d’inscription au registre, quittances, factures…).

Alors que « Que choisir » publiait une étude révélant que depuis 2012, plus du quart des Français a vu diminuer le nombre de médecins généralistes accessibles en moins de 30 minutes en voiture, on apprend par le biais de France3-régions que dans certaines régions comme par exemple à Belfort, 3 ophtalmologistes de nationalité grecques sont arrivés et affichent complets jusqu’en 2018 ou encore dans le Jura sur 30 dentistes 15 sont espagnols. Un constat qui réjouit les patients vivant dans les régions concernées, mais qui en inquiètent d’autres comme le rapporte le Figaro dans un article en date du 17 juillet qui explique qu’« alors qu’en France médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, pharmaciens et infirmiers sont soumis à une sélection rigoureuse et un cursus exigeant pour décrocher leur diplôme, la France va permettre aux ressortissants de l’Union européenne, même s’ils n’ont pas suivi la même formation, de s’installer et d’exercer dans l’Hexagone ». En effet, les directives européennes qui viennent d’être votées en Commission des affaires sociales en France, les médecins étrangers pourront exercer un exercice partiel même s’ils n’ont qu’une formation partielle… Affaire à suivre donc.

Profitez d’une promotion offerte par la maison Bailly Déménagements si vous déménagez entre le 1er septembre et le 31 décembre 2017. En effet, vous bénéficierez d’une remise de 10% en indiquant le code promo : #facebook10. Pour plus d’informations sur Bailly Déménagements rendez-vous sur www.demenagements-bailly.com/

Merci de nous avoir suivi. L’équipe du Magazine de l’impatriation vous souhaite de bonnes vacances et vous donne rendez-vous fin septembre.