Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois de septembre 2017,


Au sommaire ce mois-ci : un troisième constat que révèle l’enquête « Expatriates in France, tell us about your life », d’autres constats sur les expatriés vivant en France avec l’étude Expat Insider, les entreprises étrangères de moins en moins présentes dans le CAC 40, l’accord bilatéral de sécurité sociale franco-canadien modifié, et enfin une promotion à ne pas manquer avec Bailly déménagements.

Un nouveau constat que nous révèlent les résultats de la 3ème enquête parrainée par la Société de Banque et d’Expansion : « Expatriates in France, tell us about your life »: Depuis 2014, on constate que la majorité des impatriés résidant en France sont mariés, et ce de plus en plus. A la lecture de cette augmentation (+15 points), gageons que ceux qui étaient célibataires ou vivaient maritalement sont passés depuis devant Monsieur le Maire, puisqu’ils sont désormais près de 7 sur 10 à être mariés.
Pour en savoir plus sur le sujet, consultez les résultats accessibles sur mondissimo.com
Si l’on s’en réfère à l’enquête Expat Insider 2017 menée par InterNations, la France qui souhaite attirer des talents étrangers va devoir un peu réviser sa copie. Effectivement selon les résultats de cette étude, sur 65 pays étudiés , la France occuperait la 38ème place du classement annuel en tant que destination préférée des expatriés. Principalement en cause, le côté qualifié de « distant » des Français et la barrière de la langue. Certains points positifs malgré tout, et ce majoritairement soulevés par les familles d’expatriés avec enfants, l’accueil chaleureux qui leur est réservé, une éducation d’un bon niveau à moindre cout et enfin un excellent système de santé.

Les Echos en cette fin septembre publient un article faisant référence à une récente étude de la Banque de France, qui démontre que le poids des entreprises étrangères dans le CAC 40 ne cesse de diminuer, et ce depuis 3 ans. Ainsi avec 44.5% de la capitalisation boursière elles retrouvent leur niveau de 2011. Au 31 décembre 2016 seulement 10 sociétés sur les 35 du CAC40 étaient détenues par des non-résidents. Principalement en cause, la montée du risque politique en Europe comme le Brexit, le referendum italien, …Bref des incertitudes qui ont pesé dans la vente des actions des non-résidents et ce pour un montant de 1milliard et demi d’euros net. Malgré tout l’article des Echos conclue positivement indiquant que le repli connut en 2016 ne devrait pas se reproduire en 2017 au vu de l’augmentation des flux sur les actions européennes depuis plusieurs mois.

L’accord bilatéral de sécurité sociale entre la France et le Canada qui est rentré en vigueur le 1er août 2017 a modifié la donne du précèdent signé en 2013 . Dans les grandes lignes, concernant notamment le détachement et l’Assurance vieillesse : Ainsi le détachement en France d'un travailleur canadien est soumis à la détention d'une couverture de soins de santé pendant toute la période de détachement. Quant à l’assurance vieillesse : Lors de l’ouverture des droits à la prestation vieillesse, les périodes d'assurance vieillesse (qui ne se superposent pas) accomplies dans un État tiers lié par un accord de sécurité sociale avec la France et avec le Canada pourront être prises en compte.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de L'Élan, consultants à l'expatriation: expat-elan.fr

Profitez d’une promotion offerte par la maison Bailly Déménagements si vous déménagez avant le 31 décembre 2017. En effet vous bénéficierez d’une remise de 10% en indiquant le code promo : #facebook10. Pour plus d’informations sur Bailly Déménagements rendez-vous sur www.demenagements-bailly.com/

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain

Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois de juillet 2017 Au sommaire ce mois-ci : un troisième constat que révèle l’enquête « Expatriates in France, tell us about your life », le nombre de touristes en hausse en 2017, les règles du permis de conduire pour les étrangers qui vivent en France, des médecins étrangers pour combattre les déserts médicaux en France, et pour finir un bon plan si vous devez déménager avant le 31 décembre 2017.

Un nouveau constat que nous révèlent les résultats de la 3ème enquête parrainée par la Société de Banque et d’Expansion : « Expatriates in France, tell us about your life »: Alors qu’en 2015, plus de 1 impatrié sur 2 résidait à Paris, ils sont désormais plus nombreux à résider en province (44%). Et même si ils sont tout de même majoritairement localisés à Paris et dans ses départements limitrophes, la mutation est à souligner. Les régions les plus prisées par ces étrangers qui résident en France sont dans l’ordre : l’Occitanie, puis la Nouvelle Aquitaine et enfin loin derrière, PACA.
Pour en savoir plus sur le sujet, consultez les résultats accessibles sur mondissimo.com

Alors que le nombre de touristes venus visiter la France était en baisse en 2016, les chiffres 2017 sont prometteurs. Ainsi comme l’annonce Les Echos dans ses colonnes, et selon le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, 88 à 89 millions de touristes seront venus dans l’hexagone, soit une hausse de 5 % à 6 % par rapport à 2016. Ainsi, les Américains et les Japonais qui jusqu’alors boudaient la France, reviennent, les Brésiliens, les Russes et les Indiens, et dans une moindre mesure les Allemands et les Espagnols arrivent en force.

Parce que les mois d’été riment souvent avec retour en France pour les expatriés, voici donc une occasion pour rappeler certaines règles en matière de permis de conduire. Pendant la première année de ma réinstallation, je peux encore conduire avec mon permis étranger, mais dois demander l’échange ou le rétablissement de mes droits à ma préfecture. Mes droits à conduire demeurent inscrits au fichier national du permis de conduire (FNPC) dès lors que j’ai obtenu le permis en France. Si j’ai passé le permis à l’étranger et que je souhaite l’échanger contre le permis français à mon retour, je dois :
- solliciter l’échange dans les 12 mois de ma réinstallation en France ;
- prouver que j’avais ma résidence normale pendant plus de 6 mois dans le pays qui m’a délivré le permis (certificat d’inscription au registre, quittances, factures…).

Alors que « Que choisir » publiait une étude révélant que depuis 2012, plus du quart des Français a vu diminuer le nombre de médecins généralistes accessibles en moins de 30 minutes en voiture, on apprend par le biais de France3-régions que dans certaines régions comme par exemple à Belfort, 3 ophtalmologistes de nationalité grecques sont arrivés et affichent complets jusqu’en 2018 ou encore dans le Jura sur 30 dentistes 15 sont espagnols. Un constat qui réjouit les patients vivant dans les régions concernées, mais qui en inquiètent d’autres comme le rapporte le Figaro dans un article en date du 17 juillet qui explique qu’« alors qu’en France médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, pharmaciens et infirmiers sont soumis à une sélection rigoureuse et un cursus exigeant pour décrocher leur diplôme, la France va permettre aux ressortissants de l’Union européenne, même s’ils n’ont pas suivi la même formation, de s’installer et d’exercer dans l’Hexagone ». En effet, les directives européennes qui viennent d’être votées en Commission des affaires sociales en France, les médecins étrangers pourront exercer un exercice partiel même s’ils n’ont qu’une formation partielle… Affaire à suivre donc.

Profitez d’une promotion offerte par la maison Bailly Déménagements si vous déménagez entre le 1er septembre et le 31 décembre 2017. En effet, vous bénéficierez d’une remise de 10% en indiquant le code promo : #facebook10. Pour plus d’informations sur Bailly Déménagements rendez-vous sur www.demenagements-bailly.com/

Merci de nous avoir suivi. L’équipe du Magazine de l’impatriation vous souhaite de bonnes vacances et vous donne rendez-vous fin septembre.

Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois de juin 2017.
Au sommaire, ce mois-ci : une exposition sur l’immigration italienne à ne pas manquer, un deuxième constat que révèle l’enquête « Expatriates in France, tell us about your life », des précisions sur la durée d’un détachement vers la France ? Et enfin un bon plan si vous devez déménager prochainement.

Jusqu’au 10 septembre 2017, avec Ciao Italia !, le Musée national de l’histoire de l’immigration rend compte pour la première fois à l’échelle nationale, de l’histoire de l’immigration italienne en France, qui reste à ce jour la plus importante de l’histoire française. Un sujet à découvrir tout de suite.

Un nouveau constat que nous révèle les résultats de la 3ème enquête parrainée par la Société de Banque et d’Expansion : « Expatriates in France, tell us about your life »: Les impatriés en provenance de l’UE sont de plus en plus en nombreux (+ 8 points/2015). Faut-il en déduire l’effet «brexit» notamment ? Oui, mais pas seulement, quand on lit dans les colonnes du quotidien « Le Monde » du 22 mars 2017 : « L’Allemagne est devenue championne des implantations dans l’Hexagone, avec une progression de 35 % du nombre de projets. ». Quant aux Américains du Nord, traditionnellement premiers sur le podium des investisseurs en France, ils sont, toujours bien présents (+ 2 points) . Pour en savoir plus sur le sujet, consultez les résultats accessibles sur mondissimo.com.

Le sujet est actuellement souvent évoqué…L’occasion de faire un point sur la durée durant laquelle un salarié étranger d’une entreprise étrangère peut être détaché en France ?
Quelle est la notion de « temporairement » ? « Est un salarié détaché au sens du présent titre tout salarié d'un employeur régulièrement établi et exerçant son activité hors de France et qui, travaillant habituellement pour le compte de celui-ci, exécute son travail à la demande de cet employeur pendant une durée limitée sur le territoire national dans les conditions définies aux articles L. 1262-1 et L.1262-2. » . Article L. 1261-3 du code du travail.

L’article L.1262-1 du code du travail précise qu’un employeur établi hors de France peut détacher temporairement des salariés sur le territoire national, à condition qu'il existe un contrat de travail entre cet employeur et le salarié et que leur relation de travail subsiste pendant la période de détachement.
Si vous souhaitez avoir un complément d’information sur le sujet rendez-vous sur le site de l’Elan – Consultants à l’expatriation à l’adresse suivante : expat-elan.fr

Vous allez bientôt déménager ? Alors n’hésitez pas, rendez-vous sur le site de Bailly Déménagements dans la rubrique international. Vous obtiendrez grâce au formulaire mis en place et très détaillé, un devis. Une idée pour vous permettre de comparer sans avoir à faire venir qui que ce soit chez vous, très pratique lorsque l’on réside à l’étranger…
Si vous avez envie d’essayer, rendez-vous sur : demenagements-bailly.com/devis/

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain.

Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois de mai 2017,

Au sommaire ce mois-ci : Participez à l’enquête « Quelle scolarité pour les enfants d’impatriés », un premier constat que révèle l’enquête « Expatriates in France, tell us about your life », deux bonnes nouvelles pour la France, son rayonnement et son économie et enfin un bon plan si vous devez déménager prochainement.
Vous gérez des impatriés ?
Plus que quelques jours pour participer à la 3ème enquête réalisée par paris21.tv et parrainée par Opensky international, intitulée « Quelle scolarité pour les enfants d'impatriés ? ». Celle-ci va nous permettre pour la troisième année de répondre aux interrogations liées à la scolarisation des enfants des impatriés résidant en France.
Pour accéder au questionnaire, rendez-vous sur mondissimo.com

Alors que les résultats de la 3ème enquête parrainée par la Société de Banque et d’Expansion : « Expatriates in France, tell us about your life » ont été dévoilé récemment, voici un premier constat concernant le profil de ces impatriés qui vivent en France. Ainsi en 2014 on ne voulait pas encore parler d’un vieillissement de cette population...Il va cependant cette année, devoir s’y résoudre. En effet en 2016, plus de 6 impatriés sur 10 ont plus de 41 ans. En revanche la parité reste stable depuis 2014, ainsi les impatriés sont majoritairement de sexe masculin. Si vous n’avez pas envie d’attendre le mois prochain pour découvrir leur nationalité et leur provenance… Consultez sans attendre les résultats détaillés de cette étude, et rendez-vous sur mondissimo.com

Selon les résultats du dernier baromètre E&Y portant sur les investissements étrangers en France, leur nombre aurait augmenté de 30 % . Placé en troisième position sur le podium européen, l’hexagone se retrouve malgré tout derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni qui occupe la première place, mais n’enregistre qu’une progression de 7% depuis 2015 avec 1.144 nouveaux projets d'investissements…des chiffres qui devraient se tasser avec l’arrivée prochaine d’un Brexit. En résumé et comme l’indique Marc Lhermitte, associé chez E&Y dans les colonnes des Echos, la France quant à elle bénéficie non seulement d’un euro faible comme ses voisins européens, mais aussi d’une réforme du travail initiée par la loi El Khomri visiblement appréciée en terme de signal par les investisseurs étrangers et d’une compétitivité générée par le Pacte de responsabilité qui commence à donner des résultats mesurables … Bref le « french bashing » commencerait à devenir has been.

Autre bonne nouvelle pour la France, alors que l'Autorité bancaire européenne (EBA) devrait quitter Londres pour cause de Brexit, Paris serait selon François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France en bonne place pour l’héberger. Mais il précise qu’une telle décision incombait au gouvernement. Pour mémoire comme l’indique l’Express dans un article du 29 mai, l’EBA s'appuie sur quelque 170 personnes basées à Londres et originaires de 27 des 28 pays membres de l'UE et a notamment pour rôle depuis la crise financière de 2011 de rédiger, pour le secteur bancaire, des règles communes pour tous les États membres de l'UE et de veiller à la protection des consommateurs de produits bancaires.

Besoin de déménager ? Sans tarder, allez visiter le site de Bailly Déménagements et découvrez des professionnels du secteur qui avec 187 années d’expérience effectuent 8000 déménagements par an… Et les services qu’ils proposent vont plus loin encore puisqu’ils peuvent non seulement faire suivre votre courrier à votre départ, mais aussi assurer les transferts d’abonnements ou encore les formalités administratives…pour en savoir plus allez sur « demenagements-bailly.com »

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain