Logo Usa-expat.tv
  Devenez Fan sur Facebook Suivez nous sur Twitter Abonnez-vous sur YouTubeMondissimo





 
 
Favoris et Partage

« Nous voulons l’air le plus pur qui soit, nous voulons l’eau la plus propre qui soit et c’est ce que nous faisons ». Ce sont les mots prononcés par le président américain Donald Trump lors de son discours lundi 8 juillet sur le « leadership de l’Amérique en matière environnementale ». Depuis la Maison Blanche, Donald Trump a une nouvelle fois dénoncé l’accord de Paris sur le climat signé en 2015 dans la capitale française pour réduire le réchauffement climatique à l’échelle planétaire. Ouvertement climatosceptique, le président Trump a jugé « inefficace », « injuste » et « très coûteux » cet accord tout en affirmant vouloir défendre l’environnement. Selon France 24, en 2017, après l’entrée en fonction de Donald Trump, le nombre de journées polluées à l'ozone et aux particules fines a augmenté de 22 % par rapport à 2014 en région métropolitaine, soit la pire année depuis 2012. Lors de son allocution, Donald Trump a également insisté sur sa volonté de défendre l’économie américaine : « Nous défendrons l’environnement mais nous défendrons aussi la souveraineté américaine, la prospérité américaine et les emplois américains ».

 
Contenu de la vidéo : « Nous voulons l’air le plus pur qui soit, nous voulons l’eau la plus propre qui soit et c’est ce que nous faisons ». Ce sont les mots prononcés par le président américain Donald Trump lors de son discours lundi 8 juillet sur le « leadership de l’Amérique en matière environnementale ». Depuis la Maison Blanche, Donald Trump a une nouvelle fois dénoncé l’accord de Paris sur le climat signé en 2015 dans la capitale française pour réduire le réchauffement climatique à l’échelle planétaire. Ouvertement climatosceptique, le président Trump a jugé « inefficace », « injuste » et « très coûteux » cet accord tout en affirmant vouloir défendre l’environnement. Selon France 24, en 2017, après l’entrée en fonction de Donald Trump, le nombre de journées polluées à l'ozone et aux particules fines a augmenté de 22 % par rapport à 2014 en région métropolitaine, soit la pire année depuis 2012. Lors de son allocution, Donald Trump a également insisté sur sa volonté de défendre l’économie américaine : « Nous défendrons l’environnement mais nous défendrons aussi la souveraineté américaine, la prospérité américaine et les emplois américains ».

Mots clés liés : climat, accord de Paris, Trump, président, Maison blanche, climatosceptique, américain, envrionnement, réchauffement, climatique,

Image pour les réseaux sociaux :