Logo Usa-expat.tv
  Devenez Fan sur Facebook Suivez nous sur Twitter Abonnez-vous sur YouTubeMondissimo





 
 
Favoris et Partage

Les propos antisémites d’une rare violence proférés sur Facebook par une stagiaire en poste à l’ambassade de France à Washington viennent d’être révélés dans le magazine Le point. Cette étudiante de Sciences Po Paris, d’origine koweitienne aurait ainsi écrit sur sa page en réponse à un internaute, « "Vous n'êtes à votre place nulle part dans ce monde - c'est pour ça que vous êtes des raclures, des rats et que vous êtes l'objet de discrimination où que vous soyez", et renchérissant quand le même internaute la taxe de racisme : « "D'abord, espèce de rat dispersé, je ne suis pas une immigrée venue de France. Je viens du Koweït et mon pays peut vous acheter, vous et vos parents, et vous mettre dans des fours." L’ambassade de France informée par le site « Inglorious Basterds » aurait, à la demande du Ministère des Affaires Etrangères, mit immédiatement fin au stage. Le directeur de Sciences Po a, quant à lui, pris la décision de suspendre la scolarité de la jeune fille à titre conservatoire, dans l'attente du jugement du conseil de discipline de l’établissement.

 
Contenu de la vidéo : Les propos antisémites d’une rare violence proférés sur Facebook par une stagiaire en poste à l’ambassade de France à Washington viennent d’être révélés dans le magazine Le point. Cette étudiante de Sciences Po Paris, d’origine koweitienne aurait ainsi écrit sur sa page en réponse à un internaute, « "Vous n'êtes à votre place nulle part dans ce monde - c'est pour ça que vous êtes des raclures, des rats et que vous êtes l'objet de discrimination où que vous soyez", et renchérissant quand le même internaute la taxe de racisme : « "D'abord, espèce de rat dispersé, je ne suis pas une immigrée venue de France. Je viens du Koweït et mon pays peut vous acheter, vous et vos parents, et vous mettre dans des fours." L’ambassade de France informée par le site « Inglorious Basterds » aurait, à la demande du Ministère des Affaires Etrangères, mit immédiatement fin au stage. Le directeur de Sciences Po a, quant à lui, pris la décision de suspendre la scolarité de la jeune fille à titre conservatoire, dans l'attente du jugement du conseil de discipline de l’établissement.

Mots clés liés : injures, antisemites, facebook, IngloriousBasterds, sciencespo, ambassadedefrance, Washington, koweit

Image pour les réseaux sociaux :